Mercredi 25 décembre 1872

De Une correspondance familiale

Lettre de Paul Duméril (Paris) à Marie Mertzdorff (Vieux-Thann)

original de la lettre 1872-12-25.jpg


Paris le 25 Xbre 1872

Ma chère Marie

Notre filleule[1] a été baptisée hier. Vous désirez, peut-être savoir si elle est bien gentille, tout ce que je peux encore vous en dire, c'est que j'espère qu'elle fera honneur à sa marraine[2]. Adèle[3] m'a paru se porter aussi bien que possible.

Je suis très heureux, ma chère Marie, de tenir à vous par ce nouveau lien qui s'est formé malgré la distance et que le temps ni les évènements ne pourront affaiblir. En souvenir de notre communauté d'obligations et d'affection, je vous prie de vouloir bien accepter le petit paquet que je prends la liberté de vous envoyer.

Adieu, ma chère Marie, je vous embrasse de tout mon cœur. Présentez, je vous prie, à vos bons parents[4] mes compliments respectueux et faites à Emilie[5] mes meilleures amitiés

votre tout dévoué cousin et compère

P. Duméril


Notes

  1. Louise Soleil.
  2. Marie Mertzdorff ; le parrain est Paul Duméril.
  3. Adèle Duméril, épouse de Félix Soleil et mère de Louise.
  4. Eugénie Desnoyers et son époux Charles Mertzdorff.
  5. Emilie Mertzdorff.

Notice bibliographique

D’après l’original

Pour citer cette page

« Mercredi 25 décembre 1872. Lettre de Paul Duméril (Paris) à Marie Mertzdorff (Vieux-Thann) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Mercredi_25_d%C3%A9cembre_1872&oldid=35103 (accédée le 18 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.