Mardi 26 mars 1872

De Une correspondance familiale

Lettre de Mlle des Essarts Boblet (Paris) à Eugénie Desnoyers, épouse de Charles Mertzdorff (Vieux-Thann)

original de la lettre 1872-03-26.jpg


Paris 26 Mars 72

Chère Madame et amie,

C'est moi qui viens aujourd'hui vous dire tout l'intérêt que j'éprouve pour votre gentille Emilie[1] ; son travail se soutient, ses concours sont généralement bons ; la dictée de cette semaine laisse un peu à désirer pour les verbes, elle sera bien aimable de les réétudier en ayant sous les yeux le petit livre Eléments de grammaire par Mme Charrier[2].

Pour l'arithmétique, je la prie d'en faire tous les jours sans irritation ni découragement ; bien savoir le commencement du petit Delille[3], particulièrement les remarques sur la multiplication et la division ayant des chiffres décimaux.

J'embrasse ma chère petite élève et Je prie la bonne mère de ne point oublier la sœur aînée[4].

Je vous offre nos plus affectueux compliments.

M. B. des Essarts Boblet.


Notes

  1. Emilie Mertzdorff.
  2. Éléments de grammaire pratique pour les enfants de 7 à 9 ans, par Mme Charrier-Boblet, Paris, Dezobry et E. Magdeleine, 1851, In-12, 104 pages.
  3. Probablement : Principes relatifs à la combinaison des nombres pairs et des nombres impairs à l'aide des quatre opérations de l'arithmétique, trouvés et formulés par M. François Delille, 1868, In-12, 12 pages.
  4. Marie Mertzdorff.

Notice bibliographique

D’après l’original

Pour citer cette page

« Mardi 26 mars 1872. Lettre de Mlle des Essarts Boblet (Paris) à Eugénie Desnoyers, épouse de Charles Mertzdorff (Vieux-Thann) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Mardi_26_mars_1872&oldid=40909 (accédée le 1 octobre 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.