Mardi 19 novembre 1918

De Une correspondance familiale

Lettre de Guy de Place (mobilisé) à Jacques Meng (Fellering)

original de la lettre 1918-11-19 page 1.jpg original de la lettre 1918-11-19 page 2.jpg


Reçu le 25.11.1918
Répondu le 25 Novembre 1918

Mardi
19.11.18

Mon cher Monsieur Meng

Par suite de déplacements successifs je suis complètement coupé de nouvelles. Depuis mon retour d’Alsace je n’ai rien de vous.

Je pense que vous avez reçu mes différentes lettres.

Aujourd’hui je veux seulement vous dire que Mme de Place[1] vous renverra sa carte de circulation en automobile. Si par hasard Mme de Place pouvait aller en Alsace elle vous télégraphierait la gare où elle compte descendre. Je vous prierais de vous assurer au préalable une voiture pour aller l’y chercher et faire modifier le permis d’urgence. Ça m’ennuie de déranger toujours les Gros Roman]. Si Oscar Rebert qui a une très bonne voiture, voulait le jour venu me permettre de lui redemander sa voiture, ça m’irait tout à fait. Seulement il faudrait s’entendre avec lui et lui dire que je lui demande un service, mais qu’il soit bien entendu que je lui rendrai tout au moins l’essence en nature après la guerre sans quoi il me mettrait dans l’embarras parce que je ne voudrais plus le lui demander, ce qui me gênerait.

Cordialement à vous,

GP


Notes

  1. Hélène Duméril, épouse de Guy de Place.

Notice bibliographique

D’après l’original

Pour citer cette page

« Mardi 19 novembre 1918. Lettre de Guy de Place (mobilisé) à Jacques Meng (Fellering) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Mardi_19_novembre_1918&oldid=40780 (accédée le 11 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.