Magnin, Jean (actif première moitié du XIXe siècle) et ses proches

De Une correspondance familiale

André Marie Constant Duméril et son remplaçant le docteur Louis Benoît Guersant soignent la famille Magnin à Paris (lettres du 8 octobre 1816 et du 8 octobre 1817). Il s’agit de Jean Magnin et ses proches. Rappelons qu’à la mort de son beau-père (Daniel Delaroche) puis de son beau-frère (François Delaroche), André Marie Constant Duméril se retrouve à partir de 1813 en charge de leur clientèle composée de riches familles genevoises installées à Paris.

Jean Magnin est un négociant protestant, né à Genève, fils d’Hilaire Alexandre Magnin et d’Élisabeth Giraud. En 1805 à Paris il épouse Louise Mélanie Roussel, née à Paris de Pierre Étienne Roussel et de Marie Louise Marcault. Ils reconnaissent alors trois enfants légitimes nés d’eux : Louis Alexandre , Sébastien Stephen, Cécile Edmée Mélanie Magnin.

Au total, Jean Magnin et Louise Mélanie Roussel ont au moins 9 enfants :

  1. Louis Alexandre Magnin (né en 1798)
  2. Caroline Françoise Mélanie Magnin (née en 1800)
  3. Sébastien Stephen Magnin (né en 1801)
  4. Cécile Edmée Mélanie (ou Cécile Élisabeth Alexandrine Mélanie) Magnin (née en 1803)
  5. Jacques Charles Magnin (né en 1806)
  6. Mélanie (Henriette) Magnin (1810-1875). Elle épouse Amédée Joseph Raoul, fils d’un avocat en 1834.
  7. Louise Alexandrine Magnin (née en 1813)
  8. Adélaïde Cécile Mélanie Magnin (née en 1815 : son frère Sébastien Stephen et sa sœur Cécile Alexandrine sont ses parrain et marraine)
  9. Jean Henri Magnin (1821-1887).



Pour citer cette page

« Magnin, Jean (actif première moitié du XIXe siècle) et ses proches », Une correspondance familiale (D. Poublan et C. Dauphin eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Magnin,_Jean_(actif_premi%C3%A8re_moiti%C3%A9_du_XIXe_si%C3%A8cle)_et_ses_proches&oldid=59651 (accédée le 23 mai 2024).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.