Lundi 27 juin 1859

De Une correspondance familiale

Lettre de Caroline Duméril, épouse de Charles Mertzdorff (Vieux-Thann) à sa mère Félicité Duméril (Paris)

Original de la lettre 1859-06-27-page1.jpg Original de la lettre 1859-06-27-page2.jpg


Vieux-Thann

Ma chère Maman

Tout à fait à la hâte, je t'écris deux lignes pour te prier d'une nouvelle commission à joindre à l'envoi que papa[1] m'annonce devoir faire demain à Charles[2], ce serait de nous acheter 4 couvertures en piqué mais moins belles pourtant que les nôtres pour les chambres d'amis ; ici on me proposait de m'en faire venir dans le prix de 30 à 35 F cela peut te servir à savoir. Charles dit que vous pouvez ne faire partir ce colis que Lundi à ce que dit Charles. Nous allons tous bien. Les Zaepffel[3] sont ici, hier j'ai eu du monde à dîner, aujourd'hui il est midi moins 1/4, nous dînons chez maman[4] et je ne suis pas habillée.

La petite[5] est à merveille.

Nous vous embrassons bien tendrement à un autre jour une lettre, je suis par trop pressée

Votre fille CM


Notes

  1. Louis Daniel Constant Duméril.
  2. Charles Mertzdorff, mari de Caroline.
  3. Emilie Mertzdorff, sœur de Charles et son époux Edgar Zaepffel.
  4. Marie Anne Heuchel, veuve de Pierre Mertzdorff, mère de Charles.
  5. La petite Marie Mertzdorff est née le 15 avril 1859.

Notice bibliographique

D’après l’original

Annexe

Madame Duméril

9 rue des Lions St Paul6

Paris

Pour citer cette page

« Lundi 27 juin 1859. Lettre de Caroline Duméril, épouse de Charles Mertzdorff (Vieux-Thann) à sa mère Félicité Duméril (Paris) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Lundi_27_juin_1859&oldid=40474 (accédée le 17 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.