Lundi 16 décembre 1912

De Une correspondance familiale


Lettre dactylographiée de l'abbé François Martin, censeur du collège Stanislas (Paris), à Damas Froissart (Campagne-lès-Hesdin) qui la fait suivre, avec un commentaire, à son fils Louis Froissart (voir la lettre suivante)


Fs1912-12-16 recto Damas Froissart.jpg


Collège Stanislas[1]

Paris, le 16 Xbre 1912

Monsieur,

J’ai l’honneur de vous informer que votre fils Louis[2] ne s’est pas présenté au Collège ce matin pour la classe de Latin.

Je vous prie de vouloir bien me faire connaître la cause qui a motivé cette absence.

Veuillez agréer, Monsieur, l’assurance de mes sentiments respectueux et dévoués.

LE CENSEUR

F. Martin

Il a été entendu que Louis serait dispensé des classes de français, de grec et d’histoire, mais qu’il suivrait complètement les autres cours. s’il désire d’autres exemptions, il est nécessaire qu’il s’entende avec moi.


Notes

  1. Papier à en-tête.
  2. Louis Froissart, inscrit en rhétorique supérieure.

Notice bibliographique

D’après l’original.


Pour citer cette page

« Lundi 16 décembre 1912. Lettre dactylographiée de l'abbé François Martin, censeur du collège Stanislas (Paris), à Damas Froissart (Campagne-lès-Hesdin) qui la fait suivre, avec un commentaire, à son fils Louis Froissart (voir la lettre suivante) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Lundi_16_d%C3%A9cembre_1912&oldid=55980 (accédée le 7 février 2023).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.