Lemerchier, Charles Gabriel (1769-1853)

De Une correspondance familiale

Lorsque André Marie Constant Duméril rend visite à son oncle Duval en 1842, sa famille organise un dîner en son honneur en invitant plusieurs médecins picards. Il y retrouve son ami Barbier en compagnie de Lemerchier.

Natif de Péronne, Charles Gabriel Lemerchier se dirige d'abord vers la carrière de clerc puis suit des études médicales et soutient sa thèse le 14 novembre 1806 (Propositions sur divers sujets de physiologie et de médecine, Paris, Impr. Didot jeune).

Il exerce la médecine à Noyon puis à Amiens dont il devient le maire de 1835 à 1839. Durant son bref mandat, il réalise l’éclairage des rues par le gaz, la création de salles d’asiles, le passage des voies ferrées par Amiens, et participe à la naissance de la Société des Amis des Arts.

Membre de la Société médicale et des Conseils d'hygiène et de salubrité, il s'est particulièrement intéressé à l'épidémiologie. En 1853, ses 600 ouvrages de médecine moderne sont légués à la bibliothèque d’Amiens et viennent s’ajouter au fonds des 2 500 ouvrages de médecine ancienne données en 1851 par Auguste César Baudelocque (1795-1851), neveu de l’obstétricien.



Pour citer cette page

« Lemerchier, Charles Gabriel (1769-1853) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Lemerchier,_Charles_Gabriel_(1769-1853)&oldid=42037 (accédée le 28 septembre 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.