Barbier, Jean Baptiste Grégoire (1776-1856)

De Une correspondance familiale

"Barbier" est un ami de la famille Duméril ; il transmet à l’occasion courrier (1809) et nouvelles (1811, 1818, 1819) entre Paris et Amiens ; on lui offre un portrait de François Jean Charles Duméril (1818).

Jean Baptiste Grégoire Barbier est né à Poix en Picardie où il passe son enfance. A 16 ans il entre au collège d’Amiens. A la Révolution il revient poursuivre ses études à Poix. Vers 1793, il trouve un emploi dans une officine de pharmacie à Amiens, puis il entre à l’Hôtel-Dieu. Il est admis à l'École de santé de Paris. Diplômé en 1802, il revient à Amiens où il exerce à l'École de médecine. Il est membre de l’Académie d’Amiens, associé correspondant de l'Académie de médecine et membre de nombreuses sociétés savantes, notamment de la Société médico-botanique de Londres. Il s'intéresse particulièrement aux utilisations des plantes en médecine. Il publie en 1803 sa thèse Principes généraux de Pharmacologie, qu’il développe dans un Traité élémentaire de matière médicale édité en 1819, 1824, 1830, 1837. Il publie également Quelques Réflexions sur la psychologie (1849).



Pour citer cette page

« Barbier, Jean Baptiste Grégoire (1776-1856) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Barbier,_Jean_Baptiste_Gr%C3%A9goire_(1776-1856)&oldid=41556 (accédée le 12 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.