Jubaru, Auguste (né en 1874) et ses proches

De Une correspondance familiale


Auguste Jubaru est l’ordonnance de Damas Froissart à Douai à la fin des années 1890.

Auguste (Florimond) Jubaru naît à Wattrelos (Nord) en 1874 ; il est le fils de Delphin Carlos Jubaru, né vers 1841, cultivateur, et de Saturine Rosalie Courrier, née vers 1845. Auguste Jubaru, canonnier au 15e régiment d’artillerie en garnison à Douai, est l’ordonnance de Damas Froissart. Il noue ainsi une relation avec Félicie Cottard, employée chez les Froissart comme sa mère « Françoise » ( Françoise Maurise Giroud, veuve de Jean Marie Cottard). Auguste Jubaru épouse Félicie Cottard en 1898, quelques mois avant la naissance de leur fille Louise (Flore) Jubaru – Auguste Jubaru, se déclare alors valet de chambre; il devient ensuite agent de police à Douai.

Louise Jubaru meurt à Paris le 18 septembre 1918 (lettre d’Émilie Mertzdorff-Froissart, 8 septembre 1918).



Pour citer cette page

« Jubaru, Auguste (né en 1874) et ses proches », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Jubaru,_Auguste_(n%C3%A9_en_1874)_et_ses_proches&oldid=56489 (accédée le 2 février 2023).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.