Johnston, Nathaniel (1804-1870) et ses proches

De Une correspondance familiale


Charles Mertzdorff joint à une lettre à son épouse (5 juin 1867) une lettre de son ami Johnston, qui le pousse à solliciter une décoration. Ce « vieil ami de cœur » est probablement Nathaniel Johnston, soit le père (1804-1870), soit le fils (1836-1914).

Nathaniel Johnston (1804-1870) est négociant en vins, membre de la chambre de commerce de Bordeaux, administrateur des chemins de fer du Midi, propriétaire d'un haras dans son domaine de Lescure, fondateur des courses de chevaux en Gironde, et conseiller général du département de 1852 à 1860. Il est marié à Charlotte Sophie Scott. Leurs enfants dirigent à leur tour la maison de vins, possédant les châteaux Ducru-Beaucaillou, Saint-Julien et Dauzac-Labarde, Margaux. Nathaniel Johnston fils (1836-1914) est l’un de ces enfants.

Nathaniel Johnston (1836-1914), élève de l'École polytechnique (1855) et de l'Ecole des mines de Paris (1857), est ingénieur civil. Négociant à Bordeaux, conseiller général du canton de Saint-Laurent-Médoc (1866), il est élu député au Corps législatif en Gironde (1869) ; partisan du libre échange, dévoué au gouvernement, il siège au centre. En 1871 il est élu sur la liste conservatrice de la Gironde ; il siège au centre droit l'Assemblée nationale, dont il est, pendant trois ans, le secrétaire. Après son échec aux élections de 1876, il quitte la vie politique.

L’une des filles de Nathaniel Johnston (1836-1914) et Lucie Dassier (1841-1876), Valentine Johnston (1865-1956) épouse en 1890 Edmond Raoul-Duval (1862-1932), négociant au Havre.



Pour citer cette page

« Johnston, Nathaniel (1804-1870) et ses proches », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Johnston,_Nathaniel_(1804-1870)_et_ses_proches&oldid=54985 (accédée le 2 février 2023).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.