Jeudi 8 février 1917

De Une correspondance familiale

Lettre de Guy de Place (mobilisé) à M. Hochstetter (Fellering)

original de la lettre 1917-02-08.jpg


Reçu le 12.2.1917
Répondu le 16 Février 1917

Copie
Secteur postal160

Le 8.2.17[1]

Mon cher Hochstetter,

Je voudrais que vous me fournissiez par retour du courrier un état me donnant le renseignement suivant :
En face du nom de chaque client :
1e Colonne, Montant de ce qu’il nous doit.
2e    "      Nombre de pièces qu’il a ou avait à Lyon (au cas où il y en aurait de réquisitionné)
3e    "        Observations : à votre avis la vente, même aux prix du séquestre couvre-t-elle notre créance pour ce client ou bien risquons-nous de n’être pas couverts par la vente.
Mon avis est d’ailleurs que les prix de vente proposés seront dépassés à une adjudication.

Cordialement à vous

G. de Place

Cordiales Salutations autour de vous.

Informez M. Meng de mon changement de Secteur postal :
Lieutenant de Place Etat Major du GPA[2] 20
sp160


Notes

  1. Papier à en-tête : DumérilJaeglé & Cie
  2. GPA : Grand Parc d’Artillerie.

Notice bibliographique

D’après l’original

Pour citer cette page

« Jeudi 8 février 1917. Lettre de Guy de Place (mobilisé) à M. Hochstetter (Fellering) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Jeudi_8_f%C3%A9vrier_1917&oldid=40166 (accédée le 12 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.