Jeudi 3 novembre 1870 (B)

De Une correspondance familiale

Lettre de Marie Mertzdorff (à Morschwiller chez ses grands-parents) à sa mère Eugénie Desnoyers (épouse de Charles Mertzdorff) (Vieux-Thann)

original de la lettre 1870-11-03 B.jpg


Morschwiller le 3 9bre 70

Chère mère,

est-ce demain jour de la fête de ce bon père[1] que nous aurons le bonheur de nous embrasser pour vrai ? Ce matin je vais bien mieux hier l'on m'a mis de l'eau <  > je ne crois qu'elle m'ait fait grand chose car je ne l'ai pas même sentie hier et ce matin j'ai déjeuné dans mon lit et Emilie[2] a de suite voulu suivre mon exemple et aujourd'hui Mlle s'est installée dans son lit. Toutes les nuits j'avais bien chaud <avec une bouillotte brûlante> mais cette nuit je ne l'avais plus. J'ai couché dans le lit d'Emilie et aujourd'hui j'ai des bas de laine. Nous passons presque tous notre temps en haut car sans toi le cabinet est une prison. Ce matin Emilie a déjà fait une dictée pendant que moi je faisais <2> grands hommes. puis avons calculé ensemble deux divisions seulement pour la 1re bonne-maman[3] nous voulait nous conseiller mais nous les avons cependant faites seules.

Bon-papa et bonne-maman sont avec <nous et> te font dire mille choses aimables

1h 10. Maman nous avons très bien dîné et avons bien ri des bêtises de Miss[4] et d'oncle Léon[5], mais vraiment lorsque l'on écrit tous les jours l'on ne trouve guère à dire. Nous avons déc dessiné en haut jusqu'à présent je ne fais que préparer le papier n'ay en ayant pas l'habitude.

Mais adieu chère maman et cher père je vous embrasse tous deux comme je vous aime et fais des vœux pour rentrer

Ta petit Mimi

Bonne-maman me fait encore des recommandations pour dire je te passe toutes ses amitiés. Cécile[6] aussi bien entendu.


Notes

  1. Charles Mertzdorff ; Saint Charles se fête le 4 novembre.
  2. Emilie Mertzdorff, sa sœur.
  3. Félicité Duméril, épouse de Louis Daniel Constant Duméril.
  4. Miss est une chienne.
  5. Léon Duméril.
  6. Cécile, bonne des petites Mertzdorff.

Notice bibliographique

D’après l’original

Pour citer cette page

« Jeudi 3 novembre 1870 (B). Lettre de Marie Mertzdorff (à Morschwiller chez ses grands-parents) à sa mère Eugénie Desnoyers (épouse de Charles Mertzdorff) (Vieux-Thann) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Jeudi_3_novembre_1870_(B)&oldid=40071 (accédée le 7 février 2023).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.