Jeudi 2 avril 1812

De Une correspondance familiale


Lettre d’André Marie Constant Duméril (Paris) à ses parents François Jean Charles Duméril et Rosalie Duval (Amiens)


Original de la lettre Fs1812-04-02.jpg


N° 210

Mes chers parents – je vous écris bien à la hâte pour vous dire que je me porte bien ainsi que toute ma famille. je voulais profiter de l’occasion de M. De judey[1] fils qui veut bien se charger de ma lettre. et j’ai été et je suis tellement occupé que je n’ai pu vous mander beaucoup de détails que je vous donnerai ces jours-ci. je concours pour ce moment à la place de Professeur adjoint à la chaire de Zoologie[2]. seulement pour l’honneur je vous envoie quelques exemplaires de la thèse que j’ai soutenue le 28 mars. je n’ai qu’à me louer des deux actes publics où j’ai paru.

je vous embrasse tendrement.

le 2 avril 1812

C. Duméril


Notes

  1. Les Judey sont des notables (chirurgiens) de Saint-Riquier. Dominique Frédéric Judey soutient une thèse de médecine le 17 août 1809 sur les convulsions dans l'enfance.
  2. Pour ce poste à l’Institut, André Marie Constant Duméril a présenté une thèse de 40 pages (imprimée par Didot jeune sous le titre : Concours pour la chaire de professeur adjoint de zoologie. Dissertation sur les poissons qui se rapprochent le plus des animaux sans vertèbres).

Notice bibliographique

D’après l’original (il existe également une copie dans le livre des Lettres de Monsieur Constant Duméril, 3ème volume, p. 78)

Pour citer cette page

« Jeudi 2 avril 1812. Lettre d’André Marie Constant Duméril (Paris) à ses parents François Jean Charles Duméril et Rosalie Duval (Amiens) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Jeudi_2_avril_1812&oldid=56199 (accédée le 18 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.