Jeudi 25 août 1870 (A)

De Une correspondance familiale


Lettre d’Eugénie Desnoyers (Paris) à son époux Charles Mertzdorff (Vieux-Thann)


original de la lettre 1870-08-25A.jpg original du passeport d'Eugénie Desnoyers-Mertzdorff (1870).jpg


Jeudi

5 h 1/2

Mon cher Charles,

Puisque j'ai mon permis je pars avec mes petites filles[1] et Cécile[2].

Je t'ai écrit ce matin mais la lettre est à l'autre maison. Je rentre avec papa[3] de chez Offroy et de prendre mon passeport[4] en règle pour la Suisse. papa en a pris un aussi ; mais nous allons tâcher qu'il ne nous accompagne pas, car le retour offrirait du danger.

Je partirais donc demain (j'ignore l'heure) le soir probablement pour Genève par le centre de la France et non par Dijon que le commissaire police même nous a dit pouvoir être au 1er moment intercepté.

Je t'écrirai donc encore à Thann et à Genève bureau restant ; fais de même.

Je mettrai probablement plus de 2 jours pour aller. Le bureau restant à Genève sera notre seul moyen de nous communiquer et de nous retrouver.

Mille amitiés

Eugénie M


Notes

  1. Marie et Emilie Mertzdorff.
  2. Cécile, bonne des petites Mertzdorff.
  3. Jules Desnoyers.
  4. Voir le fac-similé du passeport.

Notice bibliographique

D’après l’original

Pour citer cette page

« Jeudi 25 août 1870 (A). Lettre d’Eugénie Desnoyers (Paris) à son époux Charles Mertzdorff (Vieux-Thann) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Jeudi_25_ao%C3%BBt_1870_(A)&oldid=39995 (accédée le 13 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.