Jeudi 14 juillet 1887 (A)

De Une correspondance familiale

Lettre de Sophie Villermé, veuve d'Ernest de Fréville (Launay près de Nogent-le-Rotrou) à Félicité Duméril, épouse de Louis Daniel Constant Duméril (Vieux-Thann)


Fs1887-07-14A pages1-4 S de Fréville.jpg Fs1887-07-14A pages2-3 S de Fréville.jpg


Launay Paris 14 Juillet 87

Bien chère Madame,

Depuis la menace de l’affreux malheur qui nous frappe tous[1], ma pensée était souvent avec vous et maintenant, en plaignant de toute mon âme ceux à qui notre excellente Madame Edwards va tant manquer, je ne vous oublie pas non plus sachant toutes les sentiments si vifs que vous aviez pour elle.

Je comprends d’autant mieux la douleur de chacun que j’éprouve une telle tristesse si grande ! et qu’est-ce que je suis en comparaison de ceux qui l’aimaient depuis tant d’années – et qui avaient tant de raisons de l’aimer !

Je n’ai jamais vu une femme aussi accomplie mais il est vrai que je n’ai pas connu votre chère fille[2] – dont Madame Edwards m’a fait si souvent l’éloge !

Notre chère, bien chère Marie[3] est arrivée hier soir avec Marcel et son pauvre oncle[4]. Elle ne m’a pas semblé trop mal, et ce matin non plus, mais la pauvre petite a tant de chagrin et de courage ! Elle a retrouvé ses enfants[5] bien portants. Il n’y a eu aucune indisposition pendant son absence, et j’en remercie Dieu !

Bien chère Madame, croyez à ma plus affectueuse sympathie et veuillez, je vous en prie, être mon interprète auprès de Monsieur Duméril[6] et de Monsieur et Madame Léon[7].

Votre bien dévouée,

S. de Fréville

Je serai demain à Paris.


Notes

  1. Aglaé Desnoyers, épouse d'Alphonse Milne-Edwards, vient de mourir.
  2. Caroline Duméril (†), épouse de Charles Mertzdorff, et mère de Marie et Émilie.
  3. Marie Mertzdorff, épouse de Marcel de Fréville.
  4. Alphonse Milne-Edwards.
  5. Jeanne, Robert, Charles et Marie Thérèse de Fréville.
  6. Louis Daniel Constant Duméril.
  7. Léon Duméril et son épouse Marie Stackler.

Notice bibliographique

D’après l’original.

Pour citer cette page

« Jeudi 14 juillet 1887 (A). Lettre de Sophie Villermé, veuve d'Ernest de Fréville (Launay près de Nogent-le-Rotrou) à Félicité Duméril, épouse de Louis Daniel Constant Duméril (Vieux-Thann) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Jeudi_14_juillet_1887_(A)&oldid=39839 (accédée le 9 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.