Hardy, Alfred (1811-1893)

De Une correspondance familiale

André Marie Constant Duméril mentionne en 1858 une consultation auprès du docteur Hardy pour le petit Bérenger de Milhau, fils d’une famille amie. Ce médecin suit également sa grand-mère, Suzanne de Carondelet-de Tarlé (lettre du 7 février 1877).

Alfred Hardy, reçu docteur en 1836, est chef de clinique du médecin-chef Pierre Fouquier (1776-1850) à l'Hôpital de La Charité (1839). Attaché au bureau central (1841-1846), il devient médecin à l’hôpital de Lourcine en 1846 et en 1851, devenu agrégé de la faculté, dermatologue à l’hôpital Saint-Louis. Il enseigne la pathologie interne à la Faculté de médecine de Paris (1847). Ses cours de clinique médicale sur les maladies de la peau sont recueillis et publiés par ses élèves ; son Traité élémentaire de pathologie interne, écrit avec J. Béhier, est plusieurs fois réédité. Alfred Hardy est membre de l'Académie de médecine, et son président en 1883.



Pour citer cette page

« Hardy, Alfred (1811-1893) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Hardy,_Alfred_(1811-1893)&oldid=41921 (accédée le 1 octobre 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.