Hallette, Alfred (1841-1918) et ses proches

De Une correspondance familiale
(Redirigé depuis Hallette, Alfred (1841-1918))

Le docteur Hallette est le médecin de la famille Froissart dans le Pas-de-Calais.

Alfred Hallette soutient sa thèse de médecine à Paris en 1867 : Des perforations de l'appendice caecal. En 1900 Alfred Hallette, docteur en médecine, est requis par le juge d’instruction du tribunal de Montreuil-sur-Mer pour pratiquer une autopsie dans une affaire d’infanticide jugée par la Cours d’Assises du Pas-de-Calais. Le recensement de 1911 mentionne le médecin Alfred Hallette à Montreuil (sans épouse ni enfant).

Alfred (Célestin Joseph) Hallette est né en 1841 à Hesdin. Une lettre du 6 mai 1918 signale son décès.
Alfred Hallette est le fils de Célestin Joseph Hallette, négociant, né le 20 août 1809 à Hesdin et de Prudence Lydie Benoîte Saumon.
Alfred Hallette est le petit-fils de Célestin (Alexis Joseph) Hallette, marchand négociant, né en 1786, et de Marie Anne Joseph Célestine Hallette, née elle aussi à Hesdin le 10 juin 1782. Ce grand-père, Célestin (Alexis Joseph) Hallette, est le frère de l’ingénieur Alexis Hallette (1788-1846).

En visite à Montreuil chez « M. Hallette », Damas Froissart rencontre Mme Masiée (gazette du 3 octobre 1917). Les tables décennales de l’état civil de Montreuil mentionnent, outre le mariage d’Amélie Béatrix Hallette avec Frédéric Paul Cavalier (25 février 1898), le mariage d’Antonine Zélie Hallette avec Louis Marie Masiée (20 mai 1895). On relève également les naissances de Yves Marie Alfred Masiée (28 avril 1897) ; Marc Antoine Masiée (8 juillet 1899) ; Lucien Marie Masiée (24 novembre 1901).



Pour citer cette page

« Hallette, Alfred (1841-1918) et ses proches », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Hallette,_Alfred_(1841-1918)_et_ses_proches&oldid=53752 (accédée le 1 juillet 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.