Grienenberger, Jean Baptiste (1801-1874)

De Une correspondance familiale

Dans une lettre du 26 décembre 1864, Eugénie Desnoyers écrit à sa sœur : « je suis allée à l’Eglise à Thann, j’ai été très contente de M. le curé de Thann, c’est un respectable prêtre qui a su me dire de ces paroles qui font aimer le bon Dieu. ». Ce curé de Thann qui a su trouver les mots qui touchent la jeune femme est Jean Baptiste Grienenberger.

Jean Baptiste Grienenberger appartient à la branche de la famille qui, depuis le milieu du XVIIIe siècle et son alliance avec la famille Roman, possède un moulin à Hausgauen. Jean Baptiste Grienenberger, né le 17 novembre 1801 à Hausgauen (canton d'Altkirch, Haut-Rhin) est ordonné le 17 décembre 1824. Il est vicaire à Colmar, curé à Horbourg en 1828, curé à Reiningue en 1829, curé à Thann le 10 novembre 1847. Il fonde l'orphelinat de Thann. Chanoine honoraire de la cathédrale, il décède le 16 novembre 1874. Plusieurs membres de la famille Grienenberger quittent l'Alsace pour l'Amérique après l'annexion.

[D'après, en particulier, les renseignements fournis par B. Jordan, de l’Association pour la sauvegarde du patrimoine religieux en Alsace.]



Pour citer cette page

« Grienenberger, Jean Baptiste (1801-1874) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Grienenberger,_Jean_Baptiste_(1801-1874)&oldid=41907 (accédée le 1 octobre 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.