Fresch, Catherine (1805-1880), née Weitz

De Une correspondance familiale

La « femme Fresch » est l'une des personnes employées par Charles Mertzdorff (lettres du 23 septembre 1865-B et du 2 avril 1873). Il annonce son décès (lettre du 9 février 1880).

La « femme Fresch » est Catherine Weitz, née à Biesheim le 29 messidor an XIII (17 juillet 1805). Elle épouse Jean Fresch (vers 1797-1854). Ils ont plusieurs enfants :
- Madeleine Fresch, ouvrière de fabrique, née vers 1832 d'après le recensement de Vieux-Thann en 1866
- (François) Joseph Fresch, né en 1835 à Biesheim, décédé en 1879, ouvrier de fabrique
- Mathias Fresch, né en 1839 à Vieux-Thann
- Caroline Fresch, née en 1841 à Vieux-Thann. Elle est brodeuse, ouvrière de fabrique. En 1868 elle épouse Jean Antoine Lomblé, ouvrier de fabrique (né en 1829 à Leimbach, fils de Joseph Lomblé, vigneron)
- Thérèse Fresch, née en 1842 à Vieux-Thann, épouse Grégoire Willein en 1861. Le recensement de 1866 indique que leur fille Claire Willein vit chez sa grand-mère Catherine Weitz-Fresch
- Le recensement de 1866 indique que vit également sous son toit sa fille Catherine, veuve, ouvrière de fabrique, et trois enfants Meyer (petits-enfants de Catherine Weitz-Fresch) : Michel (10 ans), Rosalie (6 ans) et Françoise (3 ans) Meyer.



Pour citer cette page

« Fresch, Catherine (1805-1880), née Weitz », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Fresch,_Catherine_(1805-1880),_n%C3%A9e_Weitz&oldid=41873 (accédée le 30 septembre 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.