Floquet, Charles (1828-1896)

De Une correspondance familiale

Charles Floquet est le gendre de Charles Kestner (il épouse en 1869 Hortense Kestner), que fréquente Charles Mertzdorff à Vieux-Thann. En 1869, Charles Mertzdorff signale l’échec de Charles Floquet aux élections, dans l’Hérault : « M. Floquet n'est pas sorti » (lettre du 29 mai 1869).

Charles Floquet, né dans les Basses-Pyrénées, fait des études de droit à Paris. Avocat, bon orateur, libéral et démocratique, il s’essaie également au journalisme : il collabore au Temps, puis au Siècle, fonde l’éphémère et républicain Courrier de Paris. En 1863 il se présente comme candidat d'opposition dans l'Hérault, mais le candidat officiel est élu. Le 24 mai 1869 Floquet, de nouveau le candidat de la démocratie radicale dans l'Hérault, échoue devant le député sortant.

Floquet est député de la Seine (Union républicaine) de 1871 à 1881 ; des Vosges (Gauche radicale) en 1881-1882 ; des Pyrénées-Orientales (1885-1889) ; de la Seine (1889-1893) ; président de la Chambre (1885-1888 et 1889-1893) ; sénateur (1894-1896). Il est ministre de l'Intérieur (1885-1889) et chef de gouvernement (1888-1889).



Pour citer cette page

« Floquet, Charles (1828-1896) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Floquet,_Charles_(1828-1896)&oldid=41858 (accédée le 26 juin 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.