Duchesne, Louis (1843-1922)

De Une correspondance familiale

Dans une lettre de 1918 Émilie Mertzdorff-Froissart fait allusion à une rencontre avec « Monseigneur Duchesne » à laquelle assistait Franz Cumont (lettre du 21 mars 1918).

Louis (Marie Olivier) Duchesne est né en Bretagne près de Saint-Malo dans une famille catholique de marins. Ordonné prêtre en 1867, il enseigne au collège Saint Charles de Saint-Brieuc avant de venir à Paris suivre des cours à l'École des Carmes(Institut catholique de Paris) et à l'École pratique des hautes études. Amateur d'archéologie et élève de l'École française d'Athènes en 1874, il organise plusieurs missions : en Épire et Thessalie (1874), en Syrie et en Asie mineure (1876). Devenu docteur ès lettres, il enseigne à l'Institut catholique de Paris (jusqu'en 1883), puis à l'École pratique des hautes études, avant d'être nommé, en 1895, directeur de l'École française de Rome. Il est directeur de l'Institut français d'archéologie orientale au Caire. Philologue et historien, il produit une abondante œuvre érudite sur l'histoire de l'Église dont le modernisme inquiète la hiérarchie catholique. Louis Duchesne est élu à l'Académie française en 1910, soutenu par Pierre Loti, salué par Jean Jaurès. Il meurt à Rome en 1922.



Pour citer cette page

« Duchesne, Louis (1843-1922) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Duchesne,_Louis_(1843-1922)&oldid=53679 (accédée le 27 septembre 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.