Dimanche 3 juillet 1864

De Une correspondance familiale

Lettre d’Eugénie Desnoyers, épouse de Charles Mertzdorff (Vieux-Thann) à Félicité Duméril (Morschwiller)

Original de la lettre 1864-07-03-pages1-4.jpg Original de la lettre 1864-07-03-pages2-3.jpg


Vieux-Thann

3 Juillet 1864

Bien chère Madame,

Dans la pensée que nous ne vous verrons peut-être pas avant Jeudi[1], je veux vous dire que cette semaine nos pensées sont souvent près de vous et que ici nous aurons à 7 h 1/2 la messe au Vieux-Thann dite à l’intention de notre Caroline bien aimée. Vous savez que le souvenir de votre chère Enfant ne nous quitte pas et que, comme vous, nous avons la confiance qu’elle est bien heureuse auprès de Dieu, et qu’elle veille encore sur ceux qu’elle a tant aimés en ce monde et qui ne l’oublieront jamais.

Ici les santés sont toujours bonnes, et si je vous parlais de vos chères petites-filles[2] j’aurais tant de charmantes choses à vous dire que je risquerais de priver ces chers trésors de leur promenade au jardin. Les mignonnes m’attendent, et ce sont de petites souveraines devant lesquelles la maman, tout en ne voulant pas l’avouer, s’incline, il faut bien en convenir.

Mme Zaepffel[3] s’est annoncée pour Jeudi, elle vient s’installer.

J’espère que vous ne vous fatiguez pas trop et que vos trois charmantes jeunes filles[4] vont bien. Dites-leur mille choses aimables de ma part et Croyez, ainsi que M. Duméril[5] au respectueux attachement de vos enfants[6] du Vieux-Thann.

Eugénie Mertzdorff


Notes

  1. Jeudi est le 7 juillet, date anniversaire de la mort, le 7 juillet 1862, de Caroline Duméril, première épouse de Charles Mertzdorff et fille de Félicité.
  2. Marie et Emilie Mertzdorff, filles de Caroline et Charles.
  3. Emilie Mertzdorff, épouse d’Edgar Zaepffel et belle-sœur d’Eugénie.
  4. Les invitées de Félicité Duméril : Adèle Duméril et les demoiselles Huet.
  5. Louis Daniel Constant Duméril, époux de Félicité.
  6. Charles Mertzdorff, veuf de Caroline, et Eugénie.

Notice bibliographique

D’après l’original.

Pour citer cette page

« Dimanche 3 juillet 1864. Lettre d’Eugénie Desnoyers, épouse de Charles Mertzdorff (Vieux-Thann) à Félicité Duméril (Morschwiller) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Dimanche_3_juillet_1864&oldid=58720 (accédée le 3 février 2023).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.