Dimanche 2 février 1919

De Une correspondance familiale

Lettre de Guy de Place (mobilisé) à Jacques Meng (Fellering)

original de la lettre 1919-02-02 page 1.jpg original de la lettre 1919-02-02 page 2.jpg


Reçu le 3 Februar 1919
Répondu le 4 Februar 1919

Inspection Générale du matériel d’artillerie aux armées[1]

Paris, le 2 février 1919

Mon cher Monsieur Meng,

Je viens de vous envoyer une dépêche au sujet de l’auto de Dion. Le vendeur qui est non pas la Maison de Dion, mais un agent de la Maison est pressé d’avoir son argent. Or le chèque étant payable à Mulhouse, il faudra une quinzaine pour l’encaissement.

J’ai demandé à la Banque Nationale de Crédit de me faire l’avance de fonds et j’annule le chèque. Mais pour éviter des frais d’enregistrement d’une avance il faut couvrir au plus tôt mon compte personnel à la Banque Nationale de Crédit, il faut faire faire d’urgence un virement de 12 000 F de Thann ou Mulhouse sur Paris (à mon compte). Le plus simple est de faire passer la chose par Rebert. Vous réapprovisionnerez notre compte chez Rebert par la Banque d’Alsace.

Avez-vous une réponse pour les 50 000 F en dépôt à Strasbourg ?

Cordialement à vous.

GP


Notes

  1. Papier à en-tête.

Notice bibliographique

D’après l’original

Pour citer cette page

« Dimanche 2 février 1919. Lettre de Guy de Place (mobilisé) à Jacques Meng (Fellering) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Dimanche_2_f%C3%A9vrier_1919&oldid=39460 (accédée le 11 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.