Dimanche 22 août 1886

De Une correspondance familiale

Lettre incomplète d’Aglaé Desnoyers, épouse d’Alphonse Milne-Edwards (Allevard en Isère) à sa nièce Marie Mertzdorff, épouse de Marcel de Fréville (en villégiature au bord de la mer)


Fs1886-08-22 Aglaé.jpg


Dimanche 22 Août[1]

Ma chère petite fille,

Ta longue lettre m’a fait bien grand plaisir aussi vais-je prendre mon écriture fine pour t’en remercier. Tout ce que tu nous dis des enfants[2] est de notre goût, ton oncle[3] a bien ri de l’histoire du chat ; pauvre Jeanne, décidément elle aime les bêtes. Tu peux lui dire que Crabe[4] devient de plus en plus obéissant. Il connaît très bien le mot non, fait le beau, se dresse, commence à marcher sur ses 2 pattes de derrière avec seulement un tout petit appui, il porte le bâton de son maître ; lorsqu’une chose l’ennuie il fait comme s’il ne l’entendait pas, et ne se décide à obéir que lorsque son maître prend une voix sérieuse, il commence à sauter très bien. Il n’est pas gênant et aime toute notre colonie. Comment Jeanne appelle-t-elle son petit chat ?

Décidément Marcel[5] devient un vrai marin ! il a dû avoir une grande émotion au moment de la course de voir qu’il aurait pu réussir. Tu feras très bien d’écrire pour réclamer ton corset, c’est chez Plument[6] que je l’ai porté puisqu’il venait de chez eux. Ce qui empêche peut-être

[ ]

Adieu, ma chère petite fille, je ne sais trop ce que je t’écris tant nous avons parlé. Je sais seulement que je t’aime beaucoup toi, et les tiens et que je t’embrasse tendrement. Mille amitiés à Marcel.

AME

Ne m’oublie pas je t’en prie auprès [ ]


Notes

  1. Lettre sur papier deuil.
  2. Les trois enfants de Marie Mertzdorff : Jeanne (5 ans), Robert (3 ans) et Charles (2 ans) de Fréville.
  3. Alphonse Milne-Edwards.
  4. Crabe, ou Krab, le chien d'Alphonse Milne-Edwards.
  5. Marcel de Fréville.
  6. La maison P. de Plument, rue Vivienne.

Notice bibliographique

D’après l’original.


Pour citer cette page

« Dimanche 22 août 1886. Lettre incomplète d’Aglaé Desnoyers, épouse d’Alphonse Milne-Edwards (Allevard en Isère) à sa nièce Marie Mertzdorff, épouse de Marcel de Fréville (en villégiature au bord de la mer) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Dimanche_22_ao%C3%BBt_1886&oldid=52068 (accédée le 11 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.