Desforges, Adèle, née Pillault Laboissière (1835-1897)

De Une correspondance familiale

Dans une lettre à Marie et Émilie Mertzdorff, Paule Arnould signale que leurs amies communes Henriette et Marthe Baudrillart sont venues avec leur mère « déjeuner à Fontenay chez Mme Desforges » (lettre du 10 juillet 1879). Cette « Mme Desforges » est Adèle Pillault Laboissière, veuve de Jules Charles Desforges.

A fin du XIXe siècle Charles Armand Pillault-Laboissière, avoué à Paris, est propriétaire à Fontenay-aux-Roses (actuellement en Haut de Seine) d'un château construit dans les années 1690. Charles Armand Pillault-Laboissière épouse Sophie Brunel ; Adèle Pillault-Laboissière (1835-1897) est leur fille.
Adèle Pillault-Laboissière épouse en 1856 Jules Charles Desforges (1826-1876), notaire à Paris. Jules Charles Desforges est le fils d'Auguste Desforges.

Auguste Desforges (1794-1844), né à Amiens (Somme), fils d'un entrepreneur d'éclairage, est élève à l’École polytechnique (X 1813) et devient négociant. En 1819 il épouse Adèle Hortense Bertin (1802-1879). Ils ont trois enfants :
- Émile (Désiré Charles Auguste) Desforges, né à Paris en 1821-décédé en 1898 à Châtillon (Seine), rue de Fontenay, maître de forges, époux de Constance Langlois
- Pauline Desforges (1824-1905) mariée avec Charles Jules Becquet de Layens
- Jules Charles Desforges (1826-1876). Avec son épouse Adèle Pillault-Laboissière ils ont huit enfants, dont Léon Desforges (1862-1940), avocat à la Cour d'Appel de Paris, maire de Fontenay (1904-1908 et 1919-1925) ; en 1895 Léon Desforges épouse Jeanne Devin (1874-1956) ; ils ont six enfants.



Pour citer cette page

« Desforges, Adèle, née Pillault Laboissière (1835-1897) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Desforges,_Ad%C3%A8le,_n%C3%A9e_Pillault_Laboissi%C3%A8re_(1835-1897)&oldid=41781 (accédée le 8 février 2023).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.