Debonne, Jean François (1837-1871)

De Une correspondance familiale

Charles Dugué, maire de Nogent-le-Rotrou, signale à Jules Desnoyers (qui transmet la nouvelle à Charles Mertzdorff) que « Debonne le locataire des Renardières » est « mort de la petite vérole » (lettre du 8 mars 1871).

D’après les dénombrements de 1866 et de 1872, Jean François Debonne, né à St-Agnan-sur-Erre dans l'Orne, vers 1837, est cultivateur. Son épouse, Clémence Henriette Caroline Crépin, est née à Paris vers 1840. En 1872 Clémence Henriette Caroline Crépin est veuve, avec deux enfants : Ernest Paul (né le 25 janvier 1864) et Emile Jean Louis (né en 1868).



Pour citer cette page

« Debonne, Jean François (1837-1871) », Une correspondance familiale (D. Poublan et C. Dauphin eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Debonne,_Jean_Fran%C3%A7ois_(1837-1871)&oldid=41751 (accédée le 25 avril 2024).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.