Bricout, Nestor (1870-après 1917) et son épouse Élodie Lecomte

De Une correspondance familiale


Dès la fin des années 1890 Nestor Bricout et Élodie Lecomte (nommée parfois Alodie Lecompte) sont au service des Froissart à Douai. Pendant la guerre de 1914-1918 Damas Froissart donne à son fils des nouvelles de « Nestor » et sa famille (lettre du 5 mars 1917).

↵Nestor Bricout est né en 1870 à Boussières-en-Cambrésis (Nord). Le 12 janvier 1898 Le Grand écho du Nord de la France, publie dans sa rubrique « promesse de mariage » : « Bricout Nestor domestique et Alodie (sic) Lecompte, cuisinière Mont-Saint-Aubert (Belgique) ».

Élodie Lecomte, née en Belgique en 1870, est naturalisée française. Au recensement de 1906 à Douai, elle est cuisinière chez les Froissart. Nestor Bricout et Élodie Lecomte ont deux enfants :

  • Nestor (Henri Joseph), né en 1898 à Lille (sans doute atteint d'une infirmité)
  • Gabrielle (Alodie Edwige) Bricout, née le 10 février 1905 à Douai. Le 28 mars 1927, elle épouse Marcel Edmond [Rennot] à Catillon.

Au recensement de 1906 à Douai, Nestor Bricout est valet de chambre chez les Froissart ; en 1911, il est recensé à Campagne-lès-Hesdin avec sa famille, rue de l’Église. Il est alors « gérant » de M. Froissart.


Pour citer cette page

« Bricout, Nestor (1870-après 1917) et son épouse Élodie Lecomte », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Bricout,_Nestor_(1870-apr%C3%A8s_1917)_et_son_%C3%A9pouse_%C3%89lodie_Lecomte&oldid=55411 (accédée le 29 septembre 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.