Boissonneaux de Chevigny, Pierre de (1873-1901)

De Une correspondance familiale


Une lettre d'Émilie Mertzdorff-Froissart mentionne la mort en Tunisie de Pierre de Boissonneaux de Chevigny, ami de Jean Dumas et son épouse Marthe Pavet de Courteille (lettre du 9 novembre 1901).

Pierre Boissonneaux de Chevigny est le fils de Joseph Paul Boissonneaux de Chevigny (1838-1907), rentier, président de la conférence Saint-Vincent de Paul de la la paroisse Saint-Léon de Nancy et de Loysa Debonnaire de Gif (1851-1926). Il est né à Nice, aîné de cinq enfants, quatre garçons (Pierre ; Xavier, 1874-1881 ; André, 1877-1954, officier d'infanterie ; Jean, 1878-1957, ingénieur agronome) et une fille (Madeleine, 1885-1968).

Pierre Boissonneaux de Chevigny, officier de cavalerie et propriétaire en Tunisie, décède semble-t-il des suites d'une insolation.



Pour citer cette page

« Boissonneaux de Chevigny, Pierre de (1873-1901) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Boissonneaux_de_Chevigny,_Pierre_de_(1873-1901)&oldid=54639 (accédée le 29 septembre 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.