Biot, Jean Baptiste (1774-1862) et ses proches

De Une correspondance familiale

Le physicien, mathématicien et astronome Jean Baptiste Biot et sa femme font partie du cercle des relations d’André Marie Constant Duméril et sa femme Alphonsine Delaroche.

Jean Baptiste Biot est élève de la première promotion de l’École polytechnique (1795), puis professeur de mathématiques à l’Ecole centrale de Beauvais (1797) et au Collège de France (1800), d’astronomie à la Faculté des sciences de Paris (1808), dont il est le doyen de 1840 à 1849. En 1806, il accompagne Arago en Espagne, pour y réaliser la mesure d'un arc de méridien. Il étudie en particulier la polarisation de la lumière. Il est membre de la Société philomathique, de l’Académie des sciences (1803), de la Société d’Arcueil, etc. Il a publié de nombreux ouvrages sur ses travaux divers.

En 1797 Jean Baptiste Biot épouse Françoise Gabrielle Brisson (1781-1851). Ils ont deux enfants :

1- Blanche ( ?) Biot (1799-1866), qui épouse Victor Millière (né en 1778). Ils ont deux enfants :

  • Gabrielle Louise Millière (1819-1862), qui épouse Pierre Alexandre Francisque Lefort (1809-1888), polytechnicien (X 1827).
  • Charles Millière

2- Édouard (Constant) Biot (1803-1850), polytechnicien (X 1822), ingénieur et sinologue, marié avec Euphrasie Clémentine d'Elissalde Castremont (Auguste Duméril signale sa mort dans son journal en 1846).


Pour citer cette page

« Biot, Jean Baptiste (1774-1862) et ses proches », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Biot,_Jean_Baptiste_(1774-1862)_et_ses_proches&oldid=57312 (accédée le 7 octobre 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.