Belfort (la Société Alsacienne de Constructions Mécaniques)

De Une correspondance familiale

Dans les lettres des Froissart, il est fait allusion à la Société Alsacienne de Constructions Mécaniques de Belfort (lettre du 21 février 1918).

André Koecklin fonde à Mulhouse en 1826 la Société AKC qui fabrique des équipements pour l'industrie textile. Puis AKC se lance dans la fabrication de matériel roulant ferroviaire, de machines à vapeur, d’équipements pour minoteries et papeteries, etc. A partir de 1852, la fabrication des locomotives devient prépondérante.

Avec l'annexion de l'Alsace-Lorraine après la guerre de 1870, la société AKC devient allemande et le marché français, qui absorbait auparavant 60% de sa production, se ferme. Pour résoudre cette difficulté, société AKC fusionne avec la société Graffenstadden, installée depuis 1838 près de Strasbourg et qui fabrique des machines-outils, du matériel ferroviaire et, depuis 1856, des locomotives. De cette fusion, naît en 1872 la Société Alsacienne de Constructions Mécaniques (SACM).

Pour conserver le marché Français, la SACM crée en 1879 une filiale à Belfort (en territoire français). Sous l'impulsion de Charles Bohn, administrateur délégué, puis de son fils Carlos, l'usine se développe rapidement, profitant de l’essor du réseau ferré français. À Belfort la production se diversifie : turbines à vapeur et machines électriques.

En janvier 1913, cette usine de Belfort devient une société indépendante. Pendant la guerre de 1914-1918, en sus de ses fabrications traditionnelles elle livre du matériel à la Défense Nationale (obus, équipements radio, câbles téléphoniques, matériel télégraphique) : l'usine de Belfort est citée à l'ordre de la Nation le 22 février 1918.

Après la Guerre, les trois Usines de Graffenstadden, Mulhouse et Belfort sont à nouveau réunies, Belfort se spécialisant dans la construction électromécanique (groupes turbo-alternateurs).


Pour citer cette page

« Belfort (la Société Alsacienne de Constructions Mécaniques) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Belfort_(la_Soci%C3%A9t%C3%A9_Alsacienne_de_Constructions_M%C3%A9caniques)&oldid=53535 (accédée le 2 juillet 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.