Allaud, Léon (1879-1916) et ses proches

De Une correspondance familiale


Le 26 mars 1916, Émilie Mertzdorff-Froissart écrit dans « une longue série de malheurs », que « Allaud n'a pas donné de nouvelles depuis plus d'un mois. Il était à la bataille de Verdun ». Léon Allaud, sergent fourrier dans l’infanterie, meurt de ses blessures de guerre le 2 mai 1916 dans un hôpital militaire en Allemagne.

Léon (Gabriel Edmond) Allaud, né le 10 novembre 1879 à Boulogne-sur-Mer, est le fils de Victor Edmond Alexis Allaud, cordonnier, né vers 1845, et de Louise Matringhen, née en 1844. Léon Allaud devient employé de commerce. En 1904 il épouse Élisa (Julie Marie) Leseux. Ils ont deux fils :

  1. - Pierre Marie Allaud (né en 1905)
  2. - Gérard (Auguste Félix) Allaud (né en 1907), adopté par la nation, marié en 1931.

Léon Allaud apporte son soutien à Damas Froissart lors de la campagne électorale de 1910 (lettre des Vendredi 8 et samedi 9 avril 1910).



Pour citer cette page

« Allaud, Léon (1879-1916) et ses proches », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Allaud,_L%C3%A9on_(1879-1916)_et_ses_proches&oldid=55586 (accédée le 4 juillet 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.