Wirtz, Blaise (1819-1871)

De Une correspondance familiale

En septembre 1870 Charles Mertzdorff se montre parcourant Vieux-Thann (Haut-Rhin), dont il est le maire, pour «  remonter tout le monde », et en particulier « Wirtz », « homme malade » qui est persuadé « qu'on allait les faire marcher avec les Prussiens » (lettre du 16 septembre 1870-A). Il s’agit de Blaise Wirtz.

Blaise Wirtz est né 1819 à Hartmannwiller (Haut-Rhin), fils de Jean Witrz, tisserand († 1850) et de Barbe Hartmann († 1835). Blaise Wirtz est dit journalier (1866) ou sans profession (1871).

Blaise Wirtz a au moins une sœur, Marie Élisabeth Wirtz, épouse du contremaître Jean Jacques Metzler. Elle meurt à Vieux-Thann en 1866.

En 1852 Blaise Wirtz épouse Anne Marie Kauffmann, ouvrière de fabrique, née en 1820 d’une mère célibataire.

Blaise Wirtz et Anne Marie Kauffmann ont au moins un fils, Émile Wirtz, né en 1862, qui meurt à 4 ans, en 1866, « dans la maison Kestner ».

Blaise Wirtz meurt en décembre 1871.



Pour citer cette page

« Wirtz, Blaise (1819-1871) », Une correspondance familiale (D. Poublan et C. Dauphin eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Wirtz,_Blaise_(1819-1871)&oldid=59698 (accédée le 28 mai 2024).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.