Vendredi 8 juillet 1892

De Une correspondance familiale




Lettre de Cécile Milne-Edwards, veuve d'Ernest Charles Jean Baptiste Dumas (Paris) à Marie Mertzdorff, épouse de Marcel de Fréville (château de Livet dans l'Orne)


Fs1892-07-08-pages1-4 Cécile Milne-Edwards-Dumas.jpg Fs1892-07-08-pages2-3 Cécile Milne-Edwards-Dumas.jpg


8 Juillet 92[1]

Je tiens beaucoup, ma chère enfant, à voir Livet dans sa plus belle parure, & j’espère que le soleil sera des nôtres quand nous irons vous retrouver, aussi, tout en regrettant de ne pas être avec toi nous nous sommes félicités de n’avoir pas choisi pour notre expédition les 3 seuls jours de pluie que nous ayons eus. As-tu besoin de savoir – pour tes séries d’invitation – l’époque exacte où ton oncle[2] pourra se mettre en route ? il est tout désorienté en ce moment, car on ne sait plus si le Congrès de Moscou se réunira & le cas échéant voilà tous les projets changés. J’espère bien qu’il sera remis car il semble bien que le choléra a déjà atteint Moscou & assez fortement même. On dit qu’il faut se défier des appréciations malveillantes de l’Allemagne & de l’Angleterre, c’est vrai, mais la chose paraît prouvée. Un de ces Messieurs qui devait partir ces jours-ci a dû télégraphier hier pour être exactement renseigné & je pense que d’ici à peu de jours tout sera réglé. Je serais très ennuyée que ton once partît dans d’aussi mauvaises conditions. A cela il répond que le choléra est à Paris & que bientôt l’un vaudra l’autre. C’est possible, mais au moins on est chez soi. Quant aux nouvelles d’ici que donnent les journaux ils les atténuent plutôt qu’ils ne les exagèrent, chose vraie quoique invraisemblable.

Le dérangement de M. Thérèse[3] était peut-être une suite de sa scarlatine ? il faudra que je soumette cet aperçu à ton oncle. Quant à Robert[4], cela doit te faire bien plaisir de le voir si entrain & si alerte.

Le 14 Juillet nous sommes restés hermétiquement clos, ne voyant circuler dans le Jardin que de bonnes familles de province ou des paysans ayant l’air ravis de retrouver des arbres.

Quel bonheur que vous soyez tranquillement chez vous, vous tous jeunes Ménages, & qu’il n’y ait eu aucun risque que vous soyez éperonnés sur la Méditerranée[5], bouillis sur le lac de Genève[6] ou noyés & écrasés à Saint-Gervais[7] ! Si tout cela pouvait donner le culte du chez soi mais ce n’est guère probable & à force d’exalter ce goût du mouvement, l’homme en reviendra à l’état nomade. Adieu chère enfant, mes tendres amitiés pour toi & un bon souvenir à ton mari[8], à bientôt.

CMED

Tu ne dis rien de Charles[9], quelle mine a-t-il ?

J’allais oublier de te dire qu’en apportant le meuble de 20 000 F Lambert[10] m’a prévenue que ce serait très fâcheux de laisser la commode (qui est selon lui un très joli morceau) dans la remise pendant plusieurs mois. il regrettait à ce sujet d’avoir manqué ton mari.


Notes

  1. Lettre sur papier deuil.
  2. Alphonse Milne-Edwards.
  3. Marie Thérèse de Fréville.
  4. Robert de Fréville.
  5. Le 7 juillet 1892, au terme d'une traversée entre Bône et Marseille, le paquebot Maréchal Canrobert est éperonné par le cuirassé Hoche et coule au large de Marseille, faisant 5 victimes.
  6. Le 9 juillet 1892 la chaudière du navire Mont-Blanc II explose lors du débarquement de ses passagers à Ouchy, faisant 26 victimes.
  7. Le 12 juillet 1892, la rupture d’une poche d’eau à l’intérieur du glacier de Tête-Rousse provoque une inondation : la coulée de boue détruit la station thermale de Saint-Gervais (Haute-Savoie) et fait plus de 200 victimes.
  8. Marcel de Fréville.
  9. Charles de Fréville.
  10. Hypothèse : Léon Eugène Lambert (1865-1936), bronzier.

Notice bibliographique

D’après l’original.


Pour citer cette page

« Vendredi 8 juillet 1892. Lettre de Cécile Milne-Edwards, veuve d'Ernest Charles Jean Baptiste Dumas (Paris) à Marie Mertzdorff, épouse de Marcel de Fréville (château de Livet dans l'Orne) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Vendredi_8_juillet_1892&oldid=52189 (accédée le 15 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.