Vendredi 6 août 1915

De Une correspondance familiale


Lettre de René Barbier de la Serre (château de Livet, dans l'Orne) à sa tante Marie Mertzdorff, veuve de Marcel de Fréville (Paris ?) avec un commentaire ultérieur (de Ludovic Damas Froissart ?)


Fs1915-08-06 page1-de la Serre.jpg Fs1915-08-06 pages2-3-de la Serre.jpg


Livet  Orne[1]

6 Août[2]

Ma chère Tante,

Me voici pour une soirée votre hôte, Jeanne[3] ayant eu l’amabilité de me retenir à coucher à Livet ; vous savez tout ce que cela signifie pour moi et je voudrais vous le redire puisque pour la seconde fois seulement je me trouve ici sans vous rencontrer. La première fois était quand mon oncle[4] était déjà bien malade et que nous avions à répondre ici, en un 1er Janvier, à des vœux qui ne faisaient que nous broyer le cœur.

C’est toujours avec recueillement que je me retrouve maintenant dans cette maison, si pleine de bons souvenirs, très spécialement des souvenirs de Robert[5], dont l’affection a été pour moi un tel rayon de lumière dans ma vie. Vous savez, pour les avoir favorisées, les étapes de cette amitié exceptionnelle qui m’avait rattaché à la vie de famille.

Vous voudrez bien dire à Françoise[6] tous mes vœux & combien je suis heureux d’avoir d’aussi bonnes nouvelles.

Filialement à vous

René

*

Oncle l’abbé René, Monseigneur de la Serre, neveu de bonne-maman de Fréville[7]. Il est par la suite recteur à l’Institut Catholique. C’est lui qui avait été « instituteur » à Thann pendant la guerre de 1914.


Notes

  1. Papier à en-tête imprimé.
  2. Lettre non datée, à situer peu après la mort de Robert de Fréville (le 1er septembre 1914).
  3. Jeanne de Fréville, épouse de René du Cauzé de Nazelle.
  4. Marcel de Fréville († 1912).
  5. Robert de Fréville.
  6. Françoise de Fréville.
  7. Marie Mertzdorff, veuve de Marcel de Fréville.

Notice bibliographique

D’après l’original.


Pour citer cette page

« Vendredi 6 août 1915. Lettre de René Barbier de la Serre (château de Livet, dans l'Orne) à sa tante Marie Mertzdorff, veuve de Marcel de Fréville (Paris ?) avec un commentaire ultérieur (de Ludovic Damas Froissart ?) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Vendredi_6_ao%C3%BBt_1915&oldid=51170 (accédée le 2 février 2023).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.