Lundi 9 août 1915

De Une correspondance familiale

Lettre d’Emilie Mertzdorff, épouse de Damas Froissart (probablement à Amiens) à son fils Louis Froissart (Paris)

original de la lettre 1915-08-09 page 1.jpg original de la lettre 1915-08-09 page 2.jpg


Lundi soir

Mon cher Louis,

J'ai oublié de te dire que tu aurais peut-être la visite de Georges Dumas demain. Il me semble que Cécile[1] dans une lettre reçue hier me dit qu'il viendra nous demander à déjeuner Mardi ou Mercredi. Je ne doute pas que tu ne lui fasses bon accueil.

Nous venons enfin de trouver Michel[2] à 6h après l'avoir cherché et attendu 3 heures !

Tout est bien qui finit bien. Nous revenons [  ] avec lui à Amiens pour dîner. Il va bien, paraît plein d'entrain et t'envoie ses amitiés. J'y joins les nôtres.

EM


Notes

  1. Cécile non identifiée.
  2. Michel Froissart.

Notice bibliographique

D’après l’original

Pour citer cette page

« Lundi 9 août 1915. Lettre d’Emilie Mertzdorff, épouse de Damas Froissart (probablement à Amiens) à son fils Louis Froissart (Paris) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Lundi_9_ao%C3%BBt_1915&oldid=52569 (accédée le 9 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.