Vendredi 30 septembre 1870 (A)

De Une correspondance familiale

Lettre de Jeanne Target, épouse de Jules Desnoyers (Paris) à sa fille Eugénie Desnoyers, épouse de Charles Mertzdorff (Vieux-Thann)

original de la lettre 1870-09-30 A.jpg


Vendredi 30 7bre 70

Voilà déjà bien des légers petits papiers que je lance dans les airs, Ma chère fille, sans que nous sachions si tu en as reçu un seul, pas une ligne de ta chère écriture tant désirée ne vient nous dire comment et où vous êtes !.. c'est là notre plus grand tourment. Notre santé à tous est toujours parfaite. On est, ici, plein de confiance et de courage. Le retentissement du canon loin de nous effrayer nous rassure parce que, jusqu'à présent il nous annonce toujours un succès. Que la province vienne, et tout ira bien, c'est son intérêt comme celui de Paris.

Julien[1] nous a envoyé hier un camarade, nous lui avons adressé par ce brave jeune homme de quoi le ravitailler un peu. Il va très bien sauf le mal de gorge gagné dans les courants d'air des casemates. Il travaille tant et est si utile que ça lui ôte toute possibilité de venir. Comme je te le dis dans mes <précédentes> toujours ce petit frère me demande de vos nouvelles.

Alphonse[2] et Alfred[3] vont demain sur les remparts.

On ne parle ici que chassepot, pistolets, < >, il n'est < > jusqu'à ton père[4] qui ne soit animé d'une humeur belliqueuse.

Enfin, ma chérie, puisqu'on nous a mis dans cette impasse il faut bien que nous en sortions par nos propres forces. Dieu aidant, nous réussirons.

Adieu, ma chérie, Dieu te protège, et fasse que nous que nous soyons réunis bientôt. Un bon baiser de Père mère frères sœur[5]

A D.


Notes

  1. Julien Desnoyers, au fort d’Issy.
  2. Alphonse Milne-Edwards.
  3. Alfred Desnoyers.
  4. Jules Desnoyers.
  5. Aglaé Desnoyers, épouse d’Alphonse Milne-Edwards.

Notice bibliographique

D’après l’original.

Annexe

Madame Mertzdorff

Vieux-Thann

Haut-Rhin

Pour citer cette page

« Vendredi 30 septembre 1870 (A). Lettre de Jeanne Target, épouse de Jules Desnoyers (Paris) à sa fille Eugénie Desnoyers, épouse de Charles Mertzdorff (Vieux-Thann) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Vendredi_30_septembre_1870_(A)&oldid=36021 (accédée le 12 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.