Vendredi 26 avril 1872

De Une correspondance familiale

Lettre de Caroline Boblet, veuve d’Edouard Charrier (Paris) à Eugénie Desnoyers, épouse de Charles Mertzdorff (Vieux-Thann)

original de la lettre 1872-04-26.jpg


Bien chère Madame et amie,

le petit morceau de Morel de Vindé[1], Devoirs des Enfants est page 24 des Premières leçons par cœur ; le Prix d'une belle action est page 123 et suivantes du même ouvrage ;

Au cas où notre Emilie[2] n'aurait pas ce petit recueil, je le lui envoie et la prie de l'agréer comme souvenir. Je lui envoie également un grand cachet qu'elle a mérité.

Et une petite image avec prière qu'<   >

Bien affectueux compliments pour vous et civilités distinguées pour Monsieur Mertzdorff Baisers aux chères enfants[3], union de prières avec Marie pour le 5

V. Charrier-Boblet


Notes

  1. Possiblement : Charles-Gilbert Terray Morel de Vindé (1759-1842), La Morale de l'enfance, ou Collection de quatrains moraux mis à la portée des enfans (nombreuses rééditions à partir de 1790).
  2. Emilie Mertzdorff.
  3. Marie (qui fait sa communion le 5 mai) et Emilie Mertzdorff.

Notice bibliographique

D’après l’original

Pour citer cette page

« Vendredi 26 avril 1872. Lettre de Caroline Boblet, veuve d’Edouard Charrier (Paris) à Eugénie Desnoyers, épouse de Charles Mertzdorff (Vieux-Thann) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Vendredi_26_avril_1872&oldid=35958 (accédée le 15 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.