Troost, Louis (1825-1911) et son épouse Thérèse Verdot

De Une correspondance familiale

Marie Mertzdorff rencontre Mme Troost (épouse du chimiste Louis Troost) et sa fille dans le salon des Milne-Edwards (lettre du 27 février 1878).

Louis Troost, né à Paris, est d’abord professeur en province, puis à Paris. Il devient maître de conférences à l'école normale supérieure, professeur à la Faculté des sciences de Paris (1874) puis directeur du laboratoire d'enseignement et de recherches de chimie à la Sorbonne. Il est membre de l’Académie des sciences (1884).
Louis Troost étudie les densités de vapeurs et les alliages métalliques formés avec l'hydrogène. Il publie plusieurs ouvrages : Recherches sur le lithium et ses composés (1857), Précis de chimie et Traité élémentaire de chimie (plusieurs fois réédités).

Louis Troost épouse à Paris, le 13 janvier 1859, Thérèse Verdot (1840-1888), fille de Jean Maurice Verdot (1807-1871), directeur d'école. Le couple Troost-Verdot a deux filles :
- Madeleine Troost (1859-1895), mariée avec Frédéric Parmentier (1852-1904) ; ils ont trois enfants
- Blanche Troost (1867-1905), mariée avec Edouard Péchard (1862-1942) ; ils ont trois filles.



Pour citer cette page

« Troost, Louis (1825-1911) et son épouse Thérèse Verdot », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Troost,_Louis_(1825-1911)_et_son_%C3%A9pouse_Th%C3%A9r%C3%A8se_Verdot&oldid=42355 (accédée le 7 octobre 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.