Trédez, Aurélie, née Moignet (née en 1859), et ses proches

De Une correspondance familiale


En 1910, pour sa campagne électorale dans la Pas-de-Calais, Damas Froissart loue la maison de Mme Trédez, 94 Grande Rue à Montreuil-sur-Mer (lettre du Samedi 19 mars 1910).

D’après le recensement de 1911, Mme veuve Aurélie Trédez vit là avec ses filles Rose et Caroline, nées en 1887 et 1891 à Montreuil.

Mme veuve Aurélie Trédez, née Aurélie Lucie Désirée Moignet, est née à Boisjean en 1859. Elle est veuve de Charles François Joseph Trédez, pharmacien, décédé le 8 septembre 1891. Sa fille Caroline, née le 21 septembre 1891, est une enfant posthume qui, en 1920, épouse Jean Nicolas Félix Mélin.

Rose Trédez épouse un médecin, Honoré Fourdinier (lettre des 14 et 15 octobre 1917).


Pour citer cette page

« Trédez, Aurélie, née Moignet (née en 1859), et ses proches », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Tr%C3%A9dez,_Aur%C3%A9lie,_n%C3%A9e_Moignet_(n%C3%A9e_en_1859),_et_ses_proches&oldid=55567 (accédée le 29 juin 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.