Steinbach, Jean (1808-1870) et son épouse Caroline Mattern

De Une correspondance familiale

« Madame Steinbach » est parfois cité dans les lettres des années 1870. De nombreuses personnes portent ce nom dans l'entourage de Charles Mertzdorff[1]. Une carte de condoléances écrite par « Mme Veuve Jean Steinbach » en 1887 permet de l'identifier.

Jean Steinbach naît à Mulhouse en 1808 et décède dans cette ville en 1870. Il est le fils de Jean-Jacques Steinbach (1777-1850) et de Rosine Scherrer (1781-1850). Manufacturier, il exerce à Moscou de 1835 à 1846.

En 1839, à Moscou, Jean Steinbach épouse Caroline Mattern. Elle est née à Strasbourg en 1822 et décède à Mulhouse en 1890. Ils ont deux fils :

- Iwan Jean-Georges Steinbach (1841, Moscou – 1898, Mulhouse), chimiste à Mulhouse. Avec sa première épouse Victorine Herise il a un fils ; avec sa seconde épouse Anna Eck, un fils et deux filles

- Jules Steinbach (1844, Moscou -1900, Moscou). Comme son père, Jules Steinbach se marie à Moscou, en 1879, avec Sophie Alexeeff (1859-1949). Ils ont un fils.

Notes

  1. Voir la biographie de la famille Koechlin.



Pour citer cette page

« Steinbach, Jean (1808-1870) et son épouse Caroline Mattern », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Steinbach,_Jean_(1808-1870)_et_son_%C3%A9pouse_Caroline_Mattern&oldid=51287 (accédée le 2 février 2023).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.