Sergent, Emilie (née vers 1844) et son époux Théodore Ernest Marly (vers 1851-1881)

De Une correspondance familiale

Émilie Sergent est une amie d’Adèle Duméril, que connaissent également les demoiselles Mertzdorff.

Émilie Sergent (née vers 1844) épouse Théodore Ernest Marly, né à Sévigny (Ardennes) vers 1851, fils de Théodore Auguste Marly et Octavie Sergent. Théodore Ernest Marly est représentant de commerce et Émilie Sergent comptable. Eugénie Duméril essaie de « procurer des chalands au magasin d’épicerie » du couple (lettre du 22 mars 1874). Et Émilie Mertzdorff rapporte les difficultés de la veuve chargée, à la mort de son mari en 1881, de quatre enfants (trois filles et un garçon, Auguste) et d’un cinquième à naître (lettre du 8 mai 1881).
Auguste (Ernest) Marly, né en 1878, boulanger,  épouse à Compiègne en 1902 Berthe Eulalie Rédéker ; ils ont quatre enfants.



Pour citer cette page

« Sergent, Emilie (née vers 1844) et son époux Théodore Ernest Marly (vers 1851-1881) », Une correspondance familiale (D. Poublan et C. Dauphin eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Sergent,_Emilie_(n%C3%A9e_vers_1844)_et_son_%C3%A9poux_Th%C3%A9odore_Ernest_Marly_(vers_1851-1881)&oldid=43215 (accédée le 28 février 2024).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.