Samedi 9 octobre 1915

De Une correspondance familiale


Début de lettre de Guy de Place à M. Meng (Fellering)

original du début de la lettre 1915-10-09.jpg


Reçu le 12.10.1915
Répondu12 Octobre1915
[S. p. 101]

Le 9 octobre

Mon cher Monsieur Meng

Votre lettre du 21 Septembre ne m’est parvenue que dans les premiers jours du mois. Je voudrais pouvoir y répondre à tête reposée ; mais je suis maintenant tellement engrené dans une autre voie et, comme vous devez le comprendre, nos idées sont si concentrées par ailleurs qu’il m’est bien difficile de faire plus que de vous remercier et vous prier de continuer de me tenir au courant comme vous l’avez fait jusqu’ici. Je n’ai aucune nouvelle de M. Jaeglé[1] depuis 3 mois, et par conséquent aucun renseignement sur la situation financière de nos clients à notre égard

[ ]


Notes

  1. Georges Jaeglé.

Notice bibliographique

D’après l’original

Pour citer cette page

« Samedi 9 octobre 1915. Début de lettre de Guy de Place à M. Meng (Fellering) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Samedi_9_octobre_1915&oldid=35688 (accédée le 15 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.