Samedi 17 décembre 1870

De Une correspondance familiale

Lettre de Jeanne Target, épouse de Jules Desnoyers (Paris) à sa fille Eugénie Desnoyers, épouse de Charles Mertzdorff (Vieux-Thann)

original de la lettre 1870-12-17 page1 et adresse.jpg original de la lettre 1870-12-17 pages2-3.jpg


Paris, le[1] 17 Décembre 1870

Ma chère petite Nie,

Aurai-je le bonheur de recevoir de toi, un simple petit mot qui me dise que toi et les tiens vous allez bien ? Ce serait la plus douce nouvelle à mon cœur. Si nous sommes encore pour quelques temps privés de cette assurance tant désirée, au moins que ce mot te dise que nous allons tous bien. Les santés sont parfaites. Papa[2], Alfred[3], Julien[4], Agl Alphonse[5] et moi sommes avec vous par la pensée, mes chers enfants. Le courage ne nous abandonne pas, on est plein d'espérance, Paris est admirable. L'ordre et la paix y règnent complètement. On y a de quoi vivre encore longtemps.

Qu'un petit mot de toi me ferait du bien. Mon ange chéri.

Si nos bons amis[6] sont auprès <   > le 14 Novembre car je suppose que tu as reçu mes lettres dans lesquelles je t'annonçais la mort de ce cher M. A[7] tant regretté. M. Paul D.[8] est au fort avec Julien ce dernier est très occupé et plein de zèle, d'entrain, il est occupé au génie militaire.

Quel jour de fête que celui où nous serons réunies ma chère fille !...

Aglaé s'occupe activement ; outre son ambulance elle en établit une à la <Sorbonne>

Ma chérie, de combien de baisers, de caresses et de douces paroles je suis <chargée> pour toi, Charles[9] et nos chères petites-filles[10] par tous ceux qui vous aiment ici ne <  > pas se dire.

Mère bien tendre  A.D.

Mme A.[11] et Adèle[12] vont bien et ont un grand courage pour supporter <la perte>


Notes

  1. Mention imprimée.
  2. Jules Desnoyers.
  3. Alfred Desnoyers.
  4. Julien Desnoyers.
  5. Aglaé Desnoyers et son époux Alphonse Milne-Edwards.
  6. Louis Daniel Constant Duméril et son épouse Félicité Duméril.
  7. Auguste Duméril.
  8. Paul Duméril, mobilisé au fort d’Issy.
  9. Charles Mertzdorff, époux d’Eugénie Desnoyers.
  10. Marie et Emilie Mertzdorff.
  11. Eugénie Duméril, récente veuve d’Auguste Duméril.
  12. Adèle Duméril, épouse de Félix Soleil et fille d’Auguste.

Notice bibliographique

D’après l’original.

Annexe

par ballon monté13    

Madame Charles Mertzdorff

à Vieux-Thann

département de Haut-Rhin

Pour citer cette page

« Samedi 17 décembre 1870. Lettre de Jeanne Target, épouse de Jules Desnoyers (Paris) à sa fille Eugénie Desnoyers, épouse de Charles Mertzdorff (Vieux-Thann) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Samedi_17_d%C3%A9cembre_1870&oldid=35388 (accédée le 14 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.