Robaut, Auguste (né en 1859) et sa famille

De Une correspondance familiale


Émilie Mertzdorff-Froissart mentionne plusieurs fois les Robaut de Douai dans ses lettres des années 1910. Il s’agit des descendants d’Edmond Rodolphe Robaut et Caroline Petitbois.

Edmond Rodolphe Robaut, corroyeur, et Caroline (Joseph Pauline) Petitbois, mariés en 1852, ont huit enfants :

1- Marie Romane Pauline Robaut (1853-1918), épouse d’Augustin Pierchon (décédé en 1920), médecin ; ils ont plusieurs enfants

2- Louise Virginie Julia (née en 1855)

3- Julie Florine Robaut (née en 1856), épouse en 1880 Louis Ignace Couvreur (né en 1857)

4- Auguste Robaut (né en1859), corroyeur, marié à Julie Marie Joseph Marle ; ils ont au moins trois fils, que Louis Froissart a possiblement côtoyés à l’institution Saint-Jean à Douai (lettre du Dimanche 14 décembre 1913) :

  • André Edmond Auguste Robaut (né en 1886)
  • Henri Ernest Joseph Robaut (né en 1888)
  • Lucien Ernest Jules Robaut (né en 1892)

5- Romain Achille Robaut (né en 1861)

6- Henri François Robaut (né en 1862)

7- Eugénie Robaut (née en 1865)

8- Léon Edmond Robaut, son frère jumeau, constructeur. Il épouse en premières noces, en 1893, Pauline (Louisa Augustine) Messien. Ils habitent alors rue Jean de Gony, comme les Froissart. Léon Edmond Robaut et Pauline Messien ont au moins trois enfants :

  • Antoinette Robaut (née en 1894)
  • Pauline Robaut (née en 1895)
  • Edmond (Georges Jules Eugène) Robaut (1896-1974), contemporain de Louis Froissartet pourrait fréquenter lui aussi l’institution Saint-Jean ?

Léon Edmond Robaut épouse en secondes noces, en 1908, à Metz, Eugénie Laval.



Pour citer cette page

« Robaut, Auguste (né en 1859) et sa famille », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Robaut,_Auguste_(n%C3%A9_en_1859)_et_sa_famille&oldid=56200 (accédée le 31 janvier 2023).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.