Muhlenberg, Henry (1753-1815)

De Une correspondance familiale

Dans sa lettre du 9 septembre 1834, André Marie Constant Duméril mentionne le nom de Muhlenberg. Né en Pennsylvanie, Henry Muhlenberg séjourne en Allemagne de 1763 à 1770 pour y recevoir une éducation luthérienne. Rentré aux Etats-Unis, il exerce son ministère de pasteur tout en s’intéressant à la botanique et aux propriétés médicinales de la flore locale. Il échange lettres et spécimens avec les scientifiques européens. Au cours de ses collectes dans le pays de Lancaster (Pennsylvanie), il tombe sur une tortue dont il communique le dessin à Johann David Schoepf, naturaliste allemand alors en expédition aux Etats-Unis. Celui-ci décrit le spécimen en 1801 sous le nom de Testudo muhlenbergii.

Surtout connu pour son oeuvre de botaniste, Henry Muhlenberg a publié en 1813 un Catalogus plantarum Americae septentrionalis, huc usque cognitarum indigenarum et cicurum, ou Catalogue of the hitherto known native and naturalized plants of North America, arranged according to the sexual system of Linnaeus.



Pour citer cette page

« Muhlenberg, Henry (1753-1815) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Muhlenberg,_Henry_(1753-1815)&oldid=42133 (accédée le 31 janvier 2023).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.