Moré, Marcel (1887-1969)

De Une correspondance familiale

« Moré » est nommé dans les lettres pendant la Première Guerre comme une relation des  Froissart. Il a, semble-t-il, joué par la suite un rôle de mentor auprès de Louis Froissart devenu banquier.

Marcel (Eugène Léon) Moré, né à Paris en 1887, est le fils d'un commissionnaire en marchandises. Boursier, il entre à l’École polytechnique (X 1908), puis devient fondé de pouvoirs d'agent de change.

Il est également écrivain, membre du comité directeur de la revue Esprit à partir de 1934 et fondateur du périodique Dieu vivant (1945-1955). Influencé par Léon Bloy, il est proche d'Emmanuel Mounier, du père Daniélou, de Raymond Queneau, Georges Bataille, Michel Leiris ; il reste également en relation avec Colette Peignot (1903-1938), rencontrée alors qu’elle fréquentait encore, par tradition familiale, un groupe catholique. Marcel Moré est un spécialiste de Jules Verne ; il a publié Le très curieux Jules Verne : le problème du père dans les voyages extraordinaires, ouvrage plusieurs fois réédité.



Pour citer cette page

« Moré, Marcel (1887-1969) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Mor%C3%A9,_Marcel_(1887-1969)&oldid=42125 (accédée le 31 janvier 2023).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.