Mercredi 20 janvier 1915 (A)

De Une correspondance familiale


Télégramme de Damas Froissart (Angers) à son fils Louis Froissart (hôpital d'Angoulême)


original du télégramme 1915-01-20.jpg


DE ANGERS  38601  52  20  17H40[1]

SUIS HOTEL FRANCE PRES JACQUES[2] QUI RESTERA 6E GENIE 28E COMPAGNIE TA DEPECHE HIER BRISSAC PEU SATISFAISANTE VOUDRAIS ETANT DECIDE ETRE ANGOULEME EN TOUS CAS MARDI SAVOIR TELEGRAPHIQUEMENT SI TU ME DESIRES IMMEDIATEMENT OU APRES CROCHETS NON INDISPENSABLES A DU ADRESSER QUE JE TE TELEGRAPHIERAI.

ADMIS FROISSART HOPITAL. ECOLE SAINT-PAUL ANGOULEME


Notes

  1. L’entête du télégramme en précise l’origine, le numéro, le nombre de mots, le quantième du mois, l’heure.
  2. Jacques Froissart.

Notice bibliographique

D’après l’original

Pour citer cette page

« Mercredi 20 janvier 1915 (A). Télégramme de Damas Froissart (Angers) à son fils Louis Froissart (hôpital d'Angoulême) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Mercredi_20_janvier_1915_(A)&oldid=52751 (accédée le 5 octobre 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.