Mercredi 12 février 1919

De Une correspondance familiale

Compléments à lettre de la veille par Guy de Place (mobilisé) pour Jacques Meng (Fellering)

original de la lettre 1919-02-12.jpg


Reçu le 14.2.1919

12 février

Questionnement de l’administration. Si ce n’est pas très urgent attendre pour l’envoyer mon arrivée à Vieux-Thann.

Je vous ai renvoyé une deuxième dépêche pour vous dire d’expédier immédiatement le chauffeur[1]. Je pense qu’il pourra arriver assez à temps pour repartir avec la voiture et être arrivé à Thann avant moi. De la sorte je pourrai utiliser la voiture pendant mon séjour.

Virements de la Banque Nationale de Crédit. Il faudra que je passe demander des explications touchant le virement de 3 000 F.

Je suis convaincu que nous aurons besoin d’une machine à [], mais comme ça n’a rien d’urgent, que ça baissera plutôt que ça ne montera, je trouve que nous pouvons attendre. Pour ce qu’on a à faire actuellement les 2 nôtres suffisent.

GP

Nombre d’ouvriers. Mettre chaque fois le nombre d’ouvriers (approximatif) à la page correspondante.

Production. Mettre 2 500 à 3 000 pièces ou 25 000 [kilo.]

Stocks. J’avais dit qu’on fasse pour le mois de février une demande de houille, (je crois 1 wagon par semaine). Je pense que cela a été fait. Sinon en demander de suite 2 par semaine pour le mois prochain.

Stock au 1er février. Mettre 40 T ça suffit.


Notes

  1. M. Schielin?

Notice bibliographique

D’après l’original

Pour citer cette page

« Mercredi 12 février 1919. Compléments à lettre de la veille par Guy de Place (mobilisé) pour Jacques Meng (Fellering) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Mercredi_12_f%C3%A9vrier_1919&oldid=41116 (accédée le 30 septembre 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.