Mardi 3 juin 1919

De Une correspondance familiale


Lettre d’Émilie Mertzdorff, épouse de Damas Froissart (Paris) à son fils Louis Froissart (mobilisé)


original de la lettre 1919-06-03 pages 1-4.jpg original de la lettre 1919-06-03 pages 2-3.jpg


3 Juin 19

Mon cher Louis,

Ton père[1] a reçu une réponse de M. Daum[2] au sujet du Docteur Fourdinier[3] ; il a vu par là que tu t’étais bien acquitté de sa commission et il t’en remercie.

Tu sais peut-être par M. L. Daum[4] qui a déjeuné chez les de Fréville que Françoise[5] est souffrante et ne pourra pas partir pour Sarrebruck avant la naissance de son bébé. C’est une grosse déception. Elle sera tenue tout l’été à Paris et sa mère[6] aussi. Mais enfin on n’a pas d’inquiétude, ce n’est qu’un gros ennui qui s’oubliera.

Lucie[7] est revenue Lundi, Henri hier matin. Les enfants[8] continuent à tousser, cracher de longs filaments, vomir ; je parle des deux petits car les grands n’ont presque rien. Elisa[9] est partie, aussi la pauvre Lucie se trouve-t-elle très tenue de nuit et de jour. Ce n’est pas toujours amusant les enfants !

Quand peut-on espérer te voir ? Je crois que nous ne partirons qu’après les fêtes du 14. Lucie peut-être avant. Mais Henri a déclaré ce matin que, quoique le médecin[10] en dise, ses enfants ne seraient pas en état de partir le 10. Je pense qu’il a tout simplement envie d’être retenu à Paris pour le 14.

Nous irons ton père et moi Dimanche au concours agricole à Montreuil, nous ne serons absents que 48 heures.

Je t’embrasse tendrement, mon cher enfant.

Emy


Notes

  1. Damas Froissart.
  2. Antonin Daum.
  3. Honoré Fourdinier.
  4. Léon Daum.
  5. Françoise de Fréville, épouse de Fernand de Miribel, enceinte de Jean François Marie de Miribel.
  6. Marie Mertzdorff, veuve de Marcel de Fréville.
  7. Lucie Froissart, épouse d’Henri Degroote.
  8. Anne Marie, Georges, Geneviève, Odile et Yves Degroote.
  9. Elisa, employée par les Degroote.
  10. Le docteur Grenier.

Notice bibliographique

D’après l’original


Pour citer cette page

« Mardi 3 juin 1919. Lettre d’Émilie Mertzdorff, épouse de Damas Froissart (Paris) à son fils Louis Froissart (mobilisé) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Mardi_3_juin_1919&oldid=53388 (accédée le 8 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.