Jeudi 5 juin 1919

De Une correspondance familiale


Carte-lettre d’Emilie Mertzdorff, épouse de Damas Froissart (Paris) à son fils Louis Froissart (mobilisé)

original de la carte-lettre 1919-06-05.jpg


5 Juin 19

Je suis désolée, mon cher enfant, d’avoir si mal compris ce que tu as dit Lundi soir au sujet de ton départ que j’ai cru fixé à 9h et de t’avoir si bêtement manqué. Ayant hésité à monter dans ta chambre à 7h1/2 je me suis dit que tu avais sans doute « repiqué » après le départ de Michel[1], et que malgré toute ton affection pour ta maman, tu trouverais sa visite un peu matinale. Que n’ai-je suivi mon premier mouvement ! Mais peut-être le 2d qui était d’aller à la messe de 7h1/2 était-il encore meilleur. N’avais-je pas tant à remercier le bon Dieu et tant aussi à lui parler d’un pauvre cœur que j’avais senti bien endolori ? J’ai senti en rentrant la fumée de ta cigarette et mes regrets ont été cuisants ! Mais à part cette déception finale le souvenir de ces 3 journées me reste bien bon et bien doux. Nous attendons ce soir le jeune couple[2] auquel les Jacques[3] cèdent leur ou notre chambre comme tu voudras l’appeler.

Je t’embrasse tendrement, mon petit Louis, maître des cérémonies[4] avant d’être à ton tour le héros d’une cérémonie analogue. Comme tout était joli et bien réussi !

Emy


Notes

  1. Michel Froissart, frère de Louis.
  2. Pierre Froissart et son épouse Antoinette Daum.
  3. Jacques Froissart et son épouse Elise Vandame.
  4. Lors du mariage de son frère Pierre.

Notice bibliographique

D’après l’original

Annexe

Lieutenant Froissart
Service français des mines
Sarrebruck
Allemagne

Pour citer cette page

« Jeudi 5 juin 1919. Carte-lettre d’Emilie Mertzdorff, épouse de Damas Froissart (Paris) à son fils Louis Froissart (mobilisé) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Jeudi_5_juin_1919&oldid=52560 (accédée le 13 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.